20/02/2013

The needle and the damage done

A force de craquer sur des jolies choses tricotées sur la toile et aimant visiblement des choses pas compliquées, j'ai voulu essayer ! 
Les souvenirs des leçons de Nonna étant perdus dans les limbes de mon cerveau vieillissant, j'ai demandé à cette chère V. de m'apprendre à manier des aiguilles. (plutôt que de lui commander d'autres pulls, elle a mieux à faire...)
Après une chouette leçon au coin du feu, c'est décidé : je me lance !!

En bonne monomaniaque, j'ai acheté une première paire d'aiguilles, et au détour d'un passage chez Emmaüs, quatre autres paires ont agrandi ma collection ! (à 50 centimes la paire, on aurait tort de se priver !! et non, je ne pouvais pas attendre ma prochaine visite chez Nonna...)
Évidemment, celles qui ne servent pas, il faut les ranger...


cuir from Portobello Market / doublure "Mondial Tissus"
biais Tombouctou et fermoir "La Droguerie" -qui m'a donné bien du fil à retordre...

3 commentaires:

  1. Ah ! Neil Young ! Ah ! Harvest !
    J'espère que l'addiction à ces aiguilles sera moins terrible que celle de la chanson ... Très belle trousse ; on attend de voir un petit bout de l'ouvrage en cours ou autour du cou !

    RépondreSupprimer
  2. ah lala c'est génia cette pochette à aiguilles!! Envie de te piquer l'idée. Le tricot c'est chouette, vivement que tu nous montres des tricotages!! bises

    RépondreSupprimer
  3. Génial!!!!Çà c'est du rangement top de chez top!!!

    RépondreSupprimer